--- Image caption ---

Le vendredi 04 Mai 201 dernier a eu lieu, au siège de l’équipe de gestion du parc, dans le village de Iemberem, secteur de Bedanda, région de Tombali, la cérémonie officielle de remise de douze motos e une voiture à l’Institut de la Biodiversité et des Espaces Protégés (IBAP en Portugais) pour faciliter la surveillance du parc ainsi que la sensibilisation des populations y vivant.

Cette remise a eu lieu dans le cadre du projet de « Renforcement du Cadre Financier et Opérationnel du Système National des Espaces Protégés en Guinée-Bissau», financé par le Fond Mondial pour l’Environnement (GEF, en anglais), mis en œuvre par le PNUD et exécuté par IBAP en partenariat avec la Direction Générale de la Faune et de la Flore ainsi que d’autres partenaires locaux et été faite par le Représentant Résident du PNUD, David McLachlan-Karr au Directeur de l’IBAP, Justino Biai.

Le projet a pour objectif de renforcer la viabilité économique et l’efficacité du Système National des Espaces Protégés de la Guinée-Bissau, ont la superficie représente 26,3% du territoire national, à travers le renforcement du cadre financier du Système et de la capacité institutionnelle de l’IBAP dans la gestion du parc national de Cantanhez ainsi que de ses zones tampons.

La zone, au-delà d’une grande diversité de la faune, dispose d’une grande variété de la flore. Le potentiel écologique de cette zone a été reconnu depuis l’époque colonial, raison pour laquelle, immédiatement après l’indépendance toute cette zone a été intégrée dans la réserve de chasse de Cantanhez, réduisant ainsi le droit de chasse dans cette zone afin de conserver et augmenter les espèces du parc et par conséquent préserver la forêt de Cantanhez.

La consolidation du parc augmentera de façon durable les bénéfices de la population à travers l’écosystème et les ressources naturelles présentes. Le niveau de sécurité alimentaire sera ainsi augmenté et la pauvreté réduite à travers l’exploration et la commercialisation des produits forestiers. 

Icon of SDG 15

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Guinée-Bissau 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe