A propos du PNUD en Guinée-Bissau

 deux femmes lavent des vêtementsCredit:Elisabete Vilar/PNUD GB

Le PNUD accompagne le Gouvernement sur la base d’un cadre de coopération dénommé CPAP (Country Program Action Plan), encore appelé en français Plan d’Action du Programme Pays (PAPPP), qui le lie à la Guinée-Bissau de façon périodique.
Le PNUD Guinée-Bissau se veut être un partenaire privilégié du Gouvernement pour l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement à travers des services d’appui conseil, de plaidoyer et de mise en œuvre de politiques et stratégies de développement axées sur la croissance accélérée et favorable aux pauvres.

En 2013, suite au coup d'Etat de 2012 qui a interrompu beaucoup d'accords de coopération et à l'extension do Programme pays jusqu'à 2015, le PNUD Guinée-Bissau a recentré ses interventions sur: la consolidation de l’Etat de Droit et l’ancrage de la Gouvernance démocratique ; la réduction de la pauvreté et la croissance de l’économie ; la protection de l’environnement et la prévention et gestion des risques et des catastrophes.

Que voulons-nous accomplir ?

Du fait de la crise en Guinée Bissau depuis le coup d’Etat du 12 avril 2012, le  Programme de pays du PNUD (CPD) pour la période de 2008 à 2012 a été étendu une nouvelle période de 2013  à 2015. Cette extension est conforme à celle de l’UNDAF qui en constitue la référence, avec une contribution du PNUD à trois résultats de l’UNDAF sur les quatre retenus conjointement.

Les résultats retenus sont les suivants:

  • Les institutions gouvernementales respectent des droits humains pour consolider l'état de droit et les principes de transparence et de gestion efficace des ressources du pays
  • Les populations et les institutions nationales développent le secteur privé et créent des emplois en améliorant les systèmes de production, la diversification des activités, contribuant à la réduction de la pauvreté et la gestion de l'environnement de manière durable
  • Les institutions nationales prennent leur responsabilidades efficacement et jouent leur rôle dans la création d'un environnement de sécurité durable, grâce à l'efficacité d'un système de justice crédible répondant aux normes internationales de sécurité en vue de consolider la paix et la gouvernance démocratique, tout en favorisant et en protégeant les droits humains

Quels sont nos résultats ?

Gouvernance et Etat de droit

Cet axe stratégique vise à renforcer les capacités des institutions nationales et locales en vue d’élaborer et appliquer les réformes visant la consolidation de l’Etat de droit, du cadre réglementaire, le respect des droits humains et la stabilité politique. Au cours de ce semestre, le PNUD a privilégié le renforcement institutionnel des institutions nationales, l’appui aux organisations de la société civile, la promotion du dialogue politique. Les principaux résultats atteints en 2013 sont les suivants:

  • Un cinquième centre d’Accès à la Justice a été ouvert dans la région de Bafata
  • 965 personnes ont bénéficié de conseils et d’informations sur le foncier, les questions familiales, la violence domestique et l’abus de pouvoir
  • Rapport d’évaluation finale du projet MGD-SSR disponible
  • Deux brigades de paix ont été installées dans les régions de Quinara et de Tombali pour prévenir les conflits sociaux
  • Draft du rapport de l’étude diagnostique sur le cadre légal des organisations de la société civile a été produit
  • Cinq organisations de la société civile ont bénéficié d’un appui financier pour le développement de projets pilote

Réduction de la pauvreté et croissance économique

Dans ce domaine, l’assistance vise à contribuer à la réalisation de l’effet suivant : «La mise en œuvre de la stratégie nationale de la Réduction de la pauvreté (DENARP), en tant qu’instrument d’opérationnalisation des OMD est effective». Les interventions ont porté essentiellement sur l’appui aux organisations communautaires de base et le renforcement de capacités. Au cours de 2013, le PNUD a atteint les principaux résultats suivants :

  • Deux notes techniques sur la situation socio-économique ont été produites pour attirer l’attention des décideurs et contribuer au rapport du Secrétaire Général des Nations Unies
  • Une note technique sur la commercialisation et l’exportation de la noix de  cajou a été produite pour susciter la réflexion entreprise par les acteurs du secteur
  • Trois avant-projets de partenariat public-privé a été produits dans les domaines portuaires, de l’énergie et des télécommunications
  • Le Cadre Intégré Renforcé a bénéficié des ressources financières et de l’appui conseil pour l’identification des domaines d’interventions, notamment l’agriculture, la pêche et le commerce.

Environnement, de la prévention et de la réduction des risques de catastrophes

Au cours de 2013 l’appui du Bureau s’est focalisé sur le renforcement des capacités institutionnelles et techniques des structures nationales et des communautés locales dans ce domaine. Les principaux livrables fournis sont les suivants :

  • Une proposition d’accord entre l’IBAP et la faculté de Droit de Bissau pour élaboration des décrets de création et règlementaire des parcs et corridors a été produit
  • Le Secrétariat d’Etat à l’Environnement dispose d’un ordre de service pour supporter les mesures actuelles de prévention et de protection au niveau du Complexe de DBT
  • 23 gardes des parcs et personnel de la Fondation Chimbo ont acquis des connaissances en matière d’animation, de communication, de cogestion, de  création et de dynamisation des associations de base
  • 18 paysans ont amélioré leurs compétences dans l’utilisation du pluviomètre paysan
  • Versions préliminaires des cartes de vulnérabilité agro-climatique disponible
  • La première version de la stratégie de financement à court terme et long terme des mesures de changement climatique et de son plan disponible
  • 228 agriculteurs dont 70% sont des femmes ont amélioré leurs connaissances sur les techniques de lutte anti-érosion, gestion de l’eau et restauration de fertilité du sol
  • 110 paysans ont eu des informations sur l’importance des céréales et des sémences
  • Informations collectées sur les variétés de céréales sèches et de riz les plus utilisées

Qui sont les décideurs ?

La prise de décision au sein du PNUD est guidée par un processus de consultation continue avec les différents acteurs du Gouvernement. Comme l'indique le Plan d’Action du Programme Pays (PAPP), les décisions du PNUD par rapport aux priorités programmatiques, aux financements directs et indirects ainsi qu'à la mobilisation des ressources se font en étroite consultation avec les instances gouvernementales. Une fois les programmes développés, le PNUD consulte les bailleurs de fonds et le gouvernement et ces programmes sont régulièrement suivis par leurs comités de pilotages respectifs.

Le Représentant Résident (RR) est responsable des activités et programmes du PNUD dans le pays. Etant donné qu’en Guinée-Bissau, le RR assume également les fonctions de Répresentant Spécial Adjoint du Secrétaire Générale et de Coordonateur Résident des activités opérationnelles du Système des Nations Unies, le Représentant Résident Adjoint Programme est mandaté par le RR de prendre le leadership du PNUD. Le Représentant Résident Adjoint Programme est appuyé par le Représentant Résident Adjoint Opérations.

Les chefs des unités de programmes sont chargés de superviser et soutenir les Coordonnateurs de projet dans les domaines d’intervention du bureau. Les projets appuyés au niveau national par le PNUD qui sont mis en œuvre selon la modalité nationale (NEX Execution) sont dirigés par les Directeurs Nationaux de projet qui sont fonctionnaires du gouvernement au sein du Ministère concerné appuyés au plan opérationnel par les Coordonnateurs de projet.

La mise en œuvre de l'extension du Programme de Pays 2013-2015 se fait en étroite collaboration avec les autres agences du SNU (Système des Nations Unies), les autres partenaires au développement, les institutions publiques et les Organisations de la Société Civile selon les domaines de concentration, la nature des interventions et les résultats attendus.

Combien sommes-nous ?

Type de Contrat
Sous-Total
   
UNDP Staff
34    
UN Volontaires 15    
Service Contract
41    
       
Total 90    
       

Liste des consultants dont le salaire annuel est supérieur à 30 000 USD en 2012/13

Nom ou nombre de Consultant Intitulé du poste
Nom du projet  
Montant du contrat ($US)/durée du contrat
IC-01 Chargé de programme
Peacebuilding Fund (PBF)             
USD 91,000
IC-02 Spécialiste en finances
PROPALOP-TL USD 90,000
IC-03 Spécialiste en Education Civique PROPALOP-TL USD 42,000
IC-04 Electoral Logistics Specialist PROPALOP-TL USD 42,000
IC-06 Judicial Expert Rule of Law and Security Programme USD 86,644
IC-18 Spécialiste en assistance éléctorale PROPALOP-TL USD 44,700