Une "carte de crédit" qui porte 6 millions d’euros d’héritage

image du lecteur flash
La carte est compatible avec les systèmes PC et Mac et dispose également d'un espace libre afin que l'utilisateur puisse ajouter ses propres données personnelles.

C'est exactement comme une carte de crédit. Et bien qu'il ne consacre pas une ligne de crédit, il incarne 6,1 millions d’euros d’héritage. Rencontrez une façon novatrice de préserver la mémoire institutionnelle de projets complexes dans le domaine humanitaire: le lecteur «flash» de carte de crédit.
Un projet financé par l’Union Européenne et géré par le PNUD Guinée-Bissau vient de prendre la décision audacieuse de placer tous ses documents, photos et vidéos sur une espèce de carte de crédit. Elle est minuscule, mais puissante aussi. La carte de 32 GB contient toutes les données générées par le projet au cours de son existence, en préservant son patrimoine et en la rendant disponible pour consultation par les experts et les parties prenantes, ainsi que d’autre partenaires travaillant dans le même domaine.
La carte est compatible avec les systèmes PC et Mac et dispose également d'un espace libre afin que l'utilisateur puisse ajouter ses propres données personnelles. De cette façon, l'investissement de 6,1 millions d'euros dans ce projet obtient non seulement une visibilité accrue, mais aussi de la durabilité.
Le Pro PALOP-TL (www.propalop-tl.org) est un projet de renforcement des capacités électorales entièrement financé par l'Union européenne et mis en œuvre par le PNUD. Basé en Guinée-Bissau, le projet appuie le renforcement des connaissances et le partage entre les organes électoraux et les parties prenantes de tous les pays d'Afrique de langue portugaise (PALOP), ainsi que Timor-Leste. Au cours de ses trois ans de durée de vie, ce projet a produit des ateliers et des documents révolutionnaires, amassant un trésor de matériaux de gestion des élections.
Ricardo Godinho Gomes, expert électoral et chef de projet de Pro PALOP-TL explique la genèse de l'idée: «Nous étions à la recherche d'un moyen moderne et efficace de préserver notre mémoire institutionnelle, qui se perd parfois après la fin d'un projet. Le lecteur flash de carte de crédit est le moyen idéal pour accomplir cette tâche. Combiné avec notre site web et notre stratégie de médias sociaux, nous allons donc faire en sorte que les ressources générées par ce projet restent disponibles pour être utilisés par les praticiens électoraux dans le monde entier».
Ces données et connaissances porte déjà ses fruits concrets. En Guinée-Bissau, qui s'achemine vers des élections présidentielles et législatives après une longue période d'instabilité, le chef du Bureau d’appui technique au processus électoral (GTAPE), Cristiano Na Betam A dit que «L'Union européenne et le PNUD nous fournissent des connaissances essentielles et des outils pour mener à bien le succès des élections dans notre pays».
Dans un monde marqué par la volatilité croissante des expériences et des données, le lecteur flash de mémoire institutionnelle est tenu d'établir un nouveau style dans la conservation et le partage des données.

A retenir:

  • Le Projet d'appui aux cycles électoraux 2010-2013 dans les pays lusophones d'Afrique et au Timor-Leste (ProPALOP-TL) a été lancé en 2010 comme un projet multinational de trois ans qui fournit une assistance électorale intégrée de six pays sur deux continents: l'Angola, le Cap-Vert, la Guinée-Bissau, Mozambique, Sao Tomé et Principe et Timor-Leste.
  • Le projet, entièrement financé par l'Union européenne (6,1 millions d'euros) et sur la base de l'approche standard du cycle électoral du PNUD, est spécifique en ce qu'il n'est pas conçu pour fournir une aide directe à un événement électoral unique dans un seul pays. Au contraire, il vise à renforcer les capacités des bénéficiaires dans les six pays dans un certain nombre de domaines au cours de la période entre les élections, ainsi que de favoriser les échanges Sud-Sud et la création de réseaux durables de praticiens électoraux.
  • Bien que n'étant pas adaptée pour soutenir spécifiquement les élections individuelles, cette stratégie a été modifiée dans des moments clés pour apporter une assistance électorale directe notamment pour les élections imprévues.