Le PNUD participe à formation d’horticultrices à Pitche et à la distribution d’outils agricoles

22 mai 2015

Le 22 Mai, le ministre du Commerce et de l'Artisanat et les autorités locales, , le représentant adjoint de programme du PNUD, l'agence bissau-guinéenne des Travaux publics et de la promotion emploi (AGEOPPE), et l’équipe du projet HIMO ont participé à la distribution d’outils agricoles aux femmes agricultrices de Pitche, dans le contexte du projet HIMO.

L'Association des femmes agricultrices de Pitche compte un total de 270 femmes qui travaillent dans l'horticulture. D’entre elles, 21 femmes ont reçu du 13 au 19 avril 2015 une formation sur les techniques de production agricoles. A la suite de la formation, elles ont formé, à leur tour, 61 femmes sur les points essentiels de la formation reçue. Dans un avenir proche, il est prévu d’aménager, en partenariat avec l’association, 3 hectares de périmètre consacré à l’horticulture et d’installer un forage d'eau pour faciliter l'irrigation des plantes, que apportera aussi des bénéfices indirects à l'ensemble de la population de Pitche et même celle de la ville voisine de Gabu  où la plupart de ces produits agricoles sont vendus.

D’après Gabriel Dava, représentant adjoint du PNUD, « la distribution des outils agricoles à l'Association des femmes Pitche aujourd'hui, est un signe de la paix, la stabilité et le fonctionnement normal des institutions, mais aussi un signe de la possibilité d’effectuer des actions qui ont un impact direct sur la vie des citoyens, que ce soit sous la forme d' activités génératrices de revenus , soit sous la forme d'amélioration d'infrastructures publiques, ce qui est l’objectif premier de cette composante du projet. »

Le projet HIMO « Travaux à Haute Intensité de Main d’œuvre » exécuté par le Bureau du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) en Guinée Bissau par le biais d’un financement du Fonds de Consolidation de la Paix des Nations Unies (PBF). HIMO a été créé pour soutenir le gouvernement dans la création d'emplois rapides et temporaires pendant la période clé post-électorale, en gage de partage de dividendes de la paix, en ciblant particulièrement les jeunes et les femmes. Ainsi, le projet HIMO vise à répondre à un double défi:

-  Atténuer les effets négatifs de la période de la stratégie post-électorale, comme un dividende de la paix, ciblant les jeunes et les femmes des populations locales ;

-   Saisir l'opportunité créée avec un objectif encore plus important, où la création d'emplois et la réhabilitation des infrastructures publiques ne sont que des moyens pour atteindre ce but.