--- Image caption ---

Le Rapport de Développement Humain (RDH) 2018 a été présenté ce 07 Novembre au Bureau des Nations Unies à près de 40 partenaires nationaux et internationaux lors d’une cérémonie présidée par le Coordinateur Résident du Système des Nations Unies, Représentant Spécial Adjoint du Secrétaire Général et Représentant Résident du PNUD en Guinée-Bissau, M. David McLachlan-Karr.

La Guinée-Bissau, malgré le fait qu'elle figure parmi les 13 derniers de la liste de pays classés à « développement humain faible », a réalisé des progrès dans plusieurs domaines importants pour le développement humain, permettant ainsi une hausse de l’Indice de Développement Humain de 0,424 en 2016 à 0,455 en 2017. Cette avancée a permis au pays de se situer à la 177e position parmi les 189 pays évalués. Le revenu quant à lui continue bas malgré une croissance du PIB par habitant de près de 3,8% en moyenne lors des trois dernières années.

Cependant, David McLachlan-Karr a affirmé que « plusieurs défis tels qu’une plus grande stabilité politique et institutionnelle, la consolidation de l’Etat de Droit démocratique, de plus grands et meilleurs investissements dans la santé, les jeunes, l’éducation et l’emploi, les populations des zones reculées doivent encore être relevés afin de pouvoir améliorer le niveau de développement humain en Guinée-Bissau. Dans ce contexte, l’agenda 2030 pour le Développement Durable met à disposition de tous les pays, une opportunité de réaliser des progrès significatifs dans le développement humain pour tous ».

Il a conclu en affirmant que "l’ONU est présente dans le pays pour continuer à appuyer la Guinée-Bissau dans la création de bases pour un développement inclusif et durable, basé sur un Etat de droit Démocratique, sur la stabilité politique afin de rendre les Guinéens plus résilients et qu’ils puissent bénéficier du développement humain pour tous". 

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Guinée-Bissau 
Aller à PNUD Global